Les erreurs à éviter

Tu as décidé de devenir vegan ? Félicitation ! Tu as décidé de mettre toutes les chances de ton côté pour vivre plus longtemps,  en meilleure santé et très important : de vivre désormais en accord avec ton éthique

Je sais par expérience que faire la transition vers une alimentation 100 % végétale peut être délicat les premiers mois, et qu'il y aura certaines personnes qui abandonneront en chemin par manque d'informations ou de motivations. 

Voici donc les erreurs les plus communes à ne pas commettre pour que TA transition soit un succès :



I) Tenter de devenir Vegan en une nuit

Ne penses pas te faire un triple burger ce soir en disant que ce sera le dernier, car demain tu prévois t’arrêter de consommer tous produits d'origines animales et de devenir vegan.  Manger de la viande est enraciné dans nos habitudes alimentaires, et comme pour tout changement il faut du temps pour s'habituer. Il te faudra instaurer de nouvelles habitudes et traditions pour remplacer les anciennes. 

Changer du jour au lendemain risque d’être un choc pour ton corps, et faire ta transition dans la précipitation sans être informé te mènera à te tromper et te démotiver. Devenir vegan ce n'est pas simplement "éliminer la viande", sais tu comment construire une assiette équilibrée ou quels sont les nutriments essentiels ?.

Comme je l'explique dans mon article : Devenir vegan en 6 étapes, il faut mieux pour toi que tu fasses une transition en douceur en prenant le temps de t'informer, en incorporant peu à peu de nouveaux produits et de nouvelles recettes, puis en instaurant un, puis deux repas vegan dans ton quotidien.  

Procéder étapes par étapes peut s’avérer être un excellent moyen de changer ton mode de vie sans perdre le plaisir de manger un bon repas gourmand, sain et équilibré.

II) Faire sa transition seul

Il est important de connaître les besoins nutritifs du corps humain selon sa propre situation et ses objectifs de santé afin de s'assurer que l'on manque de rien. Même si l'on trouve aujourd'hui beaucoup d'informations sur internet, il est important de consulter ton médecin généraliste afin de te faire ausculter et de t'assurer que tu es en bonne santé. Parles lui également de ton souhait de devenir vegan, et demande lui s'il y a des précautions à prendre au vu de ton historique médical. Car par exemple si tu souffres déjà d'anémie, il faudra que tu fasses particulièrement attention à introduire des aliments d'origine végétale riche en fer dans ton alimentation. Il pourra également de conseiller de consulter un diététicien qui pourra d'aider à construire des menus équilibrés correspondant à tes besoins.

Il est également important de se constituer un "comité de soutien" lorsqu'on débute. Se sentir entouré de personnes positives, de parler et d'échanger avec d'autres vegan te permettra de mener ta transition sereinement. Je te conseille donc de rejoindre un groupe local, ou un groupe sur Facebook ou tu pourra y partager tes recettes préférées, tes dernières trouvailles au supermarché du coin, et sûrement trouver réponses à certaines de tes questions.

III) Croire que les produits Vegans sont tous sains


En faisant sa transition, on pourrait être tenté de garder ses habitudes alimentaires et de remplacer la viande ou le fromage par son substitut végétal, je parle ici de faux fromages fausses saucisses et compagnie. Bien que ces produits facilitent grandement les choses, il ne faut pas oublier que ce sont avant tout des produits transformés et donc industriels pour la plupart bourrés de mauvais gras, de sel, et d'additifs tout comme les produits non vegans. 

Ils sont souvent aussi riche en calories que les produits d'origine animals mais apportent peu de nutriments au corps, mieux vaut donc privilégier des aliments entiers comme des céréales, des fruits et des légumes. De plus ils sont souvent très chers et risquent de faire exploser ton budget course, mieux vaut donc les consommer de façon exceptionnelle comme lors d'un barbecue par exemple. 

IV) Bannir le gras

Avec le mouvement vegan on voit grandir la tendance du "healthy' (un mot anglais qui signifient "sain"), en voulant aller trop loin ou en faisant clairement n'importe quoi pour suivre un régime alimentaire particulier sans consulter son médecin on peut mettre sa santé en danger, et développer des troubles alimentaires.

Éliminer les produits raffinés comme le pain blanc, le riz, les pâtes, ou le sucre et les remplacer par des produits complets c'est une bonne chose, mais bannir le gras peut devenir dangereux.

Si tu t'es bien informé  comme je le répète souvent (ou au moins lu mon article sur les nutriments essentiels) tu as compris que notre corps ne peut absorber certaines vitamines sans la présence de matières grasses.  Alors pourquoi faire le plein de fruits et légumes pour leurs vitamines si tu prive ton corps des acides gras essentiels à leur absorbtion ?

Il est vrai qu'il existe de mauvaises graisses que l'on appellent les graisses trans et hydrogénées, elles sont hautement transformées et totalement artificielles, nuisent à la santé et ne nous apportent rien si ce n'est des problèmes cardiaques. Mais il ne faut pas priver ton corps des bonnes graisses : les Oméga 3 et Oméga 6 qu'il ne peut fabriquer seul.

Je te conseille donc d'inclure des huiles végétales, des noix, des graines et de l'avocat par exemple dans ton alimentation quotidienne.

V) Négliger l'importance de la vitamine B12

La vitamine B12 est indispensable au bon fonctionnement du système nerveux et sanguin, et aurait même d’après mes recherches, un rôle crucial dans la formation de l'ADN. Malheureusement, les principales sources de vitamine B12 sont les produits d'origine animale tels que la viande, la volaille, les crustacés, les œufs et les produits laitiers. 

Il te sera donc obligatoire de prendre tes comprimés de B12, car à moins d'acheter des produits vegans enrichis en B12, il est presque impossible d'avoir  une alimentation 100% végétale sans être carencé. Malgré qu'elle soit présente dans quelques algues et champignons, la quantité très infime ne couvre pas nos besoins. 

Tu as probablement accumulé une réserve de B12 avec ton alimentation omnivore précédente, mais n'attends pas d’être "en carence" pour te supplémenter car cela peut entraîner des lésions nerveuses permanentes et devenir très grave, causant la cécité ou la surdité.  

Tu trouveras plus d'infos sur le site Vive la B12 ainsi que dans mon article : Les nutriments essentiels

VI) Négliger les quantités

Les vegans "débutants" ont tendance à consommer moins de calories lorsqu'ils éliminent les produits d'origine animale de leur assiette, et se plaignent souvent d'avoir faim entre les repas. En analysant cette petite illustration on compreds vite pourquoi.

Voici ce que représente 500 calories dans ton estomac : 1 Huile 2)Fromage 3)Viande 4)Féculents 5)Fruits$ Légumes

Tu comprends donc que pour consommer autant d'énergie qu'auparavant il te faudra manger en plus grosse quantité car les aliments d'origine végétale sont moins denses en calories que les produits d'origine animale. 
Les calories sont la principale source d’énergie pour le corps et notre corps à besoin d’une certaine quantité de calories pour fonctionner. Être sous-alimenté peut entraîner des effets secondaires comme des carences nutritionnelles, de la fatigue et un ralentissement du métabolisme . Voilà pourquoi il est important de consulter un nutritionniste afin de s'assurer que l'on mange suffisamment.

VII) Ne pas planifier ses repas


Comme je l'explique dans mon article Vegan et vie sociale, il est important de planifier ses repas à l'avance et de ne jamais quitter la maison sans une collation dans son sac. 

Planifier ses menus pour la semaine et cuisiner le weekend  des plats simples t'aideront grandement à faire ta transition et maintenir tes nouvelles habitudes alimentaires.

Je te conseille d'avertir les personnes avec qui tu prévois une sortie au restaurant par exemple afin de t'assurer qu'il y aura quelque chose pour toi, et de conserver une portion de chili ou de curry au congélateur en cas d'invitation de dernier moment.

VIII) Se laisser décourager par son entourage

Si ce n'est pas déjà fait, arrivera vite le moment ou tu devras faire face à des questions ou des critiques dans les repas de famille ou autres situations sociales. Ne te laisses pas décourager, et crois moi si tu es ferme avec ton choix, et n'essaye pas de convaincre les autres comme on veut tous le faire au début, tu n'auras pas de problèmes. Quand on me demande pourquoi je suis vegan je répond uniquement et fermement "Pour des raisons éthiques", et ça suffit. Je t'encourage à lire mon article : Vegan et Vie sociale, en espérant que mes petits conseils pourront t'aider.








Instagram