Vegan et vie sociale

Je me souviens qu'avant de déménager ici aux USA mon père m'a demandé sérieusement ce que j'allais dire à la famille de mon mari concernant mon choix d'être vegan. "Ils vont se dire elle est bizarre celle là, elle ne fait pas comme tout le monde !".

On veut tellement être accepté et approuvé par les autres que l'on est prêt à tout pour se fondre dans la masse, même s'il faut pour cela en masquer ses propres croyances et oublier qui on est. On s'efforce de suivre les normes sociales et culturelles, même si cela va à l'encontre de son cœur et de son esprit de peur d'être montré du doigts ou rejeté.

Il faut du courage pour oser "sortir du moule" et de ne plus "faire comme tout le monde". Mais lorsque tu plis sous la pression sociale, tu abandonnes une bonne part de ton opinion et pouvoir personnel. Tu deviens ce que tous le monde veut que tu sois et tu te perds. En devenant vegan tu as décidé de défendre les victimes (animaux et humains) et d'enfin vivre en accord avec ton éthique. 

Avec le temps et l'expérience, tu réaliseras que "vegan et vie sociale"  n'est pas incompatible, et que cela n'a rien de difficile. Mais il est vrai que çà demande un peu plus de planification et d'engagement si l'on veut sembler aussi normal que possible dans ce monde d'omnivores. Voici donc quelques conseils que tu peux appliquer pour ne pas que ton changement d'alimentation n'entrave ta vie sociale, en précisant que "ceci ne reflète que ma propre opinion, libre à toi de penser et faire ce que tu veux" :

                                           Sois ferme dans tes convictions

Il y a de fortes chances que les gens te demandent  : Pourquoi tu as décidé de devenir vegan ?. Dans ce cas je te conseille de leur réponde uniquement et fermement "Pour des raisons éthiques ". Plus tu seras ferme et confient dans ton nouveau choix de vie lorsque tu dis "Non", plus tu auras de chances que les gens te prennent au sérieux et respecte ce choix. 


Je ne te conseille pas de déballer un long discours concernant les animaux, la santé, la planète, blablabla.... au risque de passer pour le vegan "lourd" dont ils se plaignent tous. Mais il se peut aussi que certains te posent des questions sérieuses car ils s'intéressent réellement au sujet, ou on besoin de plus de temps pour s’habituer à l'idée. Saches que tu as tout à fait le droit de changer de sujet si tu ne te sens pas encore à l'aise pour en parler, ou bien si tu juges le moment mal approprié.  Tu peux aussi leur demander leur email et leur proposer de leur envoyer plus amples informations par la suite.
Si tu décides de discuter de ton choix plus en profondeur, assure toi d'être bien informé sur le véganisme, et de toujours leur répondre de manière positive. Et s'il te plaît, garde ton calme ! Tu ne changeras pas le point de vue d'une personne en une seule conversation, mais au moins tu auras planté une petite graine. Voici un de mes articles qui pourra d'aider :  70 excuses anti-vegan et leurs réponses

Reste aimable

Reste aimable avec les gens qui ne partage pas tes idées, ou qui pensant te faire plaisir te propose quelque chose que tu ne peux pas manger. Car comme moi à "mes débuts" tu es peut être déjà sortis de table n'ayant rien manger du buffet, ou bien l'hôte avait cuisiné des petits plats pour toi mais il s’avère qu'ils n'étaient pas vegan. Je ne vais pas te dire de manger quelque chose qui va à l'encontre de tes idées pour rester "aimable" mais peut être peux tu tout simplement prendre un peu de cette salade et de pas manger les bouts de fromages même s'ils ont touché le reste des aliments, au lieu de dire "Je ne peux pas manger çà". Ne pousse pas non plus "le bouchon trop loin" en essayant de savoir s'il n'y a pas en E quelque chose dérivé des animaux dans la sauce à salade... Là encore je te conseille de planifier à l'avance, et t'emporter quelque chose à partager, car souvent tu seras frustré de rien n'avoir à te mettre sous la dents, et les gens qui t'avaient invité pourront se sentir gênés de te voir repartir le ventre vide.

Si tu ne peux vraiment pas être assis à une table ou certains mangent des produits animaux comme de la viande par exemple, et que tu préfères refuser une invitation à dîner, fais attention à la façon dont tu le présente. Généralement un"non merci" est suffisant, tu n'est pas obligé de donner de raisons. Mais si la personne cherche à en savoir plus, sois honnête dans ta réponse, et choisis tes mots pour ne pas blesser la personne qui t'invite "Je ne me sens pas à l'aise d'aller manger dans ce restaurant ou les gens mangent de la viande en face de moi, mais si tu veux on peut organiser un repas chez moi ou je me chargerais de cuisiner". Là encore inutile de mentionner les animaux maltraiter et les problèmes environnementaux.

Réfléchis avant de parler

Prends un moment et réfléchis avant de parler. Comment aurais tu voulu qu'on te parle quand tu étais toi même à leur place ?  Car selon la façon dont tu te comportes tu peux inspirer les gens à faire un premier pas vers le changement, ou au contraire, donner une mauvaise image, et provoquer une résistance et en éloignement. 

Ne dis pas "Non" aux sorties

Tu ne peux pas imposer aux autres un restaurant 100 % vegan si ce n'est pas leur choix, car bien que cela puisse être un régal pour toi, il est possible que ta "nourriture de lapins" comme certains disent ne les mette pas en appétit. Mais ne t'isole pas pour autant, ou ne refuse pas toutes sorties au restaurant. Essaie plutôt de discuter avec les autres et dirigez vous vers un établissement proposant des options vegan. L'application Happycow est parfaite pour çà, car tu peux consulter sur  ton téléphone toute la liste des lieux au alentour proposant soit des options vegans ou végétariennes, et souvent même avoir accès aux menus qu'ils proposent. 

J'ai voyagé en Europe et à travers tous les Usa, et j'ai toujours trouvé de quoi me régaler. Peut importe ou tu iras,  il y aura toujours quelque chose à manger pour toi comme du riz, des frites ou une salade. Pourquoi ne pas demander au chef s'il peut faire quelque chose de simple pour toi ? Une pizza sans fromage ou des pâtes à l'huile d'olive et aux légumes.  Et si tu suis mes conseils, tu devrais toujours avoir ta collation dans ton sac si besoin.


Pour ce qui est des  boissons alcoolisées la plupart sont vegans, mais en cas de doute choisis un verre de vin ou un jus de fruits. Et s'il n'y a rien de vegan à l'apéritif mange les noix ou les fruits secs que tu auras prévus pour ta collation.


Pour ma part je ne dis jamais "Non" aux invitations, car ce n'est pas ce que je mange qui est le plus important, mais le moment que je passe avec les personnes qui m'invitent. Mais si tu choisis malgré tout de dire "Non", ne dis pas que c'est parce que tu es vegan. Cela peut sembler être la parfaite "excuse" si tu ne veux vraiment pas y aller pour cette raison, mais selon moi,  çà risque plutôt de t'exclure pour la suite et donner une mauvaise réputation au mouvement vegan. 


Même s'il est vrai que devenir vegan change une partie de ton identité, ce n'est pas uniquement ce qui te définie en tant qu'être humain. Les gens pensent que toute ta vie va changer, et que tu ne pourras plus rien faire comme avant. Mais c'est faux, cela change juste un aspect de ta vie. Voilà pourquoi il est important pour toi de ne pas t'isoler. 

Ne te plains pas des options

Tu as fais le choix de ne plus faire comme tout le monde, et tu fais désormais partis d'une "espèce" encore peu répandue sur cette planète. Même si les consciences commencent à s'éveiller et les options vegans sont de plus en plus accessibles, il te faudra accepter que parfois, dans certaines situations ou événements tu ne trouveras rien à manger à moins que tu l'emportes toi même.  Je te conseille donc une fois de plus de prévoir à l'avance : de manger avant de venir ou d'apporter ta propre nourriture, et d'accepter la responsabilité de ton choix alimentaire. En te plaignant tu donneras une mauvaise image du véganisme et ton comportement risque d'irriter les gens.

Partage ta nourriture

Introduire de nouveaux aliments comme les substituts de viande (steak, saucisse, etc...) à base de plantes parmi les aliments familiers, ou cuisiner toi même des petites plats et des gâteaux, te permettra de continuer à participer aux activités sociales telles que les barbecues ou les goûters d'anniversaire.

Gardez l'esprit ouvert et soyez patient

N'oublie pas ton propre parcours, car avant toi aussi tu étais "comme tout le monde" et tu n'as pas changé du jour au lendemain.  Devenir vegan remets en question tout ce que l'on t'as appris au cours de ta vie.  Évite donc d'être agressif, mais sois plutôt compatissant avec les personnes qui ne sont pas encore arrivés au même point que toi.  

Implique toi dans la communauté Vegan

Rejoindre un groupe sur Internet notamment sur Facebook est en excellent moyen d'obtenir de l'aide et des conseils pour les nouveaux vegans. S'impliquer dans une association locale, ou débuter une "carrière d'activiste" peut aussi de permettre de rencontrer d'autres vegans prés de chez toi. 


On ne choisis pas sa famille

Mes parents sont agriculteurs (retraités maintenant), et j'ai grandis dans une ferme en Normandie entourée d'animaux. Malheureusement en plus des légumes du jardin, il y avait aussi "la viande" de la ferme, et çà a toujours étais le conflit à la maison depuis ma plus tendre enfance pour terminer mes assiettes. Devenue adulte, et responsable de mes propres choix je comprends maintenant leur réticence et leurs inquiétudes. Ils pensaient simplement me donner ce qu'il y avait de meilleur pour ma santé, et changer les habitudes alimentaires et habitudes de vie dont ils ont eux même hérité est difficile.

Si tu vis encore chez tes parents, je pense que le côté "santé" du végétarisme est le plus adapter pour entamer la discussion. Tu devrais commencer par leur faire regarder des documentaires comme "what the health" ou pourquoi pas leur offrir de la lecture comme "Comment ne pas mourir". 


Tu ne pourras pas les forcer à changer ou les convaincre s'ils n'ont pas envie de ce laisser convaincre, le mieux que tu puisses faire c'est de rester ferme dans tes convictions et d'essayer de les inspirer par ton comportement. Tenter de les forcer va se retourner contre toi. Au lieu de critiquer leur choix alimentaire et de penser que personne ne te comprends, prends le plutôt comme un défi, une occasion de changer la santé et la mentalité de ta famille et des futures générations. 

Prends des initiatives en cuisine et propose de cuisiner végétaliens des plats qu'ils aimeront toujours en prônant le côté "plus sain". Il est possible que certains réfractaires se sentent le besoin d'ajouter un bout de saucisson ou de fromage au menu, mais cela leur passera une fois qu'ils réaliseront que la cuisine végétale est délicieuse est rassasiante. De même pour les réunions familiales, emmène toujours un petit plat à partager, et tu verras qu'avec le temps ta famille va s'habituer au changement et prévoir des choses pour toi.



                                                ni ses collègues de travail
Tu cohabites 8 à 10 heures par jours avec ces gens , et tu passes souvent bien plus de temps avec eux qu'avec ta propre famille ou tes amis. Tu partages le même bâtiment et la même cafétéria, et comme au lycée tu n'est pas à l'abri des commérages. 

Tu n'as rien à leur dire concernant ton choix de devenir vegan, à moins qu'on te le demande, ou que vous alliez manger au restaurant par exemple. Si tu travailles avec des personnes relativement jeunes, il y a de fortes chances qu'elles ais déjà entendu parler de véganisme, comprennent le côté "healthy" de la chose, acceptent et respecte ton choix. Pour ce qui est des autres elles penseront peut être que ce n'est pas normal de ne pas "faire comme tout le monde", et bien je te conseille d'ignorer leurs remarques et de partager ta table avec des gens qui ne s'occupent pas de ce que tu as dans ta lunch box. 

Tu remarqueras vite que ceux qui critiquent tes choix alimentaires "sains" sont souvent ceux qui mangent le plus mal. Les gens sont souvent eux mêmes au courant de leur mauvaise hygiène alimentaire, mais ne sont pas assez courageux pour changer leur mode de vie. C'est plus facile de se moquer ou de dénigrer les autres que de ce remettre en question. 

Alors oui,  il se peut que tu subisses des moqueries, ou des remarques les premières semaines, mais là encore si tu es ferme et confiant concernant ton choix ils passeront à autre chose. Quand ils verront ta transformation, les bons petits plats que tu apportes au bureau et ton énergie débordante, ils viendront te demander conseil. 

mais on peut choisir ses amis

Pour la plupart d'entre nous, nos amis sont les personnes avec lesquelles nous avons grandi, ou tissé des liens étroits au fil des années. Ils sont présents dans la plupart de nos événements sociaux comme les dîners, les sorties au Pub, les anniversaires, bref, des activités qui peuvent remettre en question ton nouveau mode de vie.

Malheureusement même si ce sont tes amis, et que vous avez probablement beaucoup de choses en commun, il est possible que certains d'entre eux ne comprennent absolument pas tes motivations et ne fassent rien pour te soutenir. Car là encore comme pour tes collègues de travail cités plus haut, il sera plus facile et rassurant pour certains d'entre eux d'essayer de te démotiver pour te faire garder le même hygiène de vie qu'eux , que de t'encourager et d'empoigner les mêmes résolutions que toi. 

Il est possible que certains se moquent de toi au début, et qu'ils te taquinent à la moindre occasion. Mais comme pour toutes situations auxquelles tu seras confronté ne remets jamais en cause ton choix pour quelqu'un d'autre, car s'ils sont réellement des amis ils finiront par t'accepter ainsi.  Et pour ceux avec qui le changement ne passe pas, et bien dis toi que c'est peut être le moment de faire "du tri" dans ton cercle d'amis et de te rapprocher de ceux qui te soutiennent le plus.


De part mon expérience, je te dirais de ne jamais perdre espoir ou de ne pas baisser les bras, que ce soit avec tes amis ou ta famille, car il est tout à fait possible de vivre comme avant en appliquant les petites conseils cités dans cet article. Tu verras que les gens peuvent parfois être surprenant si on leur laisse le temps.

Voici quelques idées qui peuvent d'aider à faciliter les choses afin de ne pas être pris de cours, ou tout simplement d'inciter à profiter de ces opportunités pour faire découvrir à ton entourage la nourriture vegan.

Organise les repas chez toi

Non seulement tu pourras décider de la nourriture, mais en plus tu pourras montrer aux autres à quel point la nourriture vegan est délicieuse et satisfaisante. Je te conseille quand même de rester dans les classiques, et de ne pas leurs faire goûter de suite des plats qui crient "vegans" comme par exemple le Tofu, car avouons le : tout le monde n'est pas fan. Pourquoi ne pas faire une version végane du classique Chili ou Couscous ? Ou des burgers avec des steaks végétaux à base de légumineuses ou chacun peut choisir ses sauces et ses garnitures. Sans oublier le dessert. 

Tu peux aussi proposer à tout le monde de cuisiner. On discute autour d'un bon vin et la préparation du repas devient l'événement principal de la soirée.

Propose d'emmener un plat

Peut être as tu la chance d'avoir des amis "accommodants" qui te proposerons de faire quelque chose de spéciale pour toi. Pour ma part je me sens toujours gênée d'imposer aux gens ma liste d'ingrédients, et préfère emmener un plat à partager cuisiné spécialement pour l'occasion.
Je te conseille de leur demander ce qu'ils prévoient de cuisiner, et de leur proposer d'emmener un plat principal (en plus de celui prévu ) qui pourra convenir à tout le monde. Cela t'évitera tout stress et tout le monde passera un bon moment de détente. 
  
Planifie à l'avance

Peut importe qu'il s'agisse d'une invitation à dîner, d'une sortie au cinéma, ou d'un départ en vacances : planifie tes repas à l'avance et ne quitte jamais la maison sans une collation.

Assure toi d'avoir toujours à la maison des fruits, fruits secs, noix ou barre de Granola afin d'avoir toujours en petit en-cas prêt à être glissé dans ton sac.  Tu peux également congeler des portions individuelles lorsque tu prépares un curry ou un chili par exemple, que tu peux emmener lors d'une invitation de dernière minute. Ou bien des steaks végétaux si ou t'invite à un barbecue.

Pour ce qui est des vacances, j'essaie toujours de me renseigner à l'avance sur les marchés locaux ou magasins Bio présents autour de l'hôtel. Happycow est encore une super application pour s'informer des restaurants vegans aux alentours. Si rien n'est disponible, dirige toi vers les restaurants asiatiques qui ont souvent des plats vegans à base de légumes ou de Tofu. J'emporte aussi toujours avec moi un petit pot avec des flocons d'avoine, des amandes et des raisins. Ainsi je suis toujours sûre d'avoir un petit déjeuner disponible pour le lendemain car la plupart des établissement ont un micro ondes à disposition.


Vive les fast-foods

Ok, la restauration rapide n'est pas toujours l'option la plus saine mais parfois c'est tout ce que tu trouveras sur ta route, et bonne nouvelle tu pourras aussi y passer un bon moment entre amis comme avant. 

De nombreuses chaînes offrent aujourd'hui des options adaptées aux vegans, et tu peux désormais vérifier la liste des ingrédients à l'avance sur leur site internet. 
Pourquoi ne pas choisir une pizza végétarienne avec un large assortiment de légumes et la commander sans fromage ?  Certaines pizzerias proposent même du fromage vegan. 
Pour ma part je suis une fan de Subway et de leurs sandwiches toastés avec du guacamole et là aussi un large assortiment de légumes à empiler. 


Et le gâteau d'anniversaire ?

Je pense que les gens accordent plus d'importance au rituel autour du gâteau, qu'au gâteau lui même, qui n'est juste qu'un symbole. Le plus important c'est le moment passé avec les personnes participant à la célébration. Tu peux participer à l'événement, mais rien ne t'obliger à manger une part du gâteau. Tu n'as même pas à dire que tu es vegan mais juste poliment "Non merci" lorsqu'on te propose une part.

Tu peux aussi proposer de faire le gâteau toi même, ou le commander dans une pâtisserie si tu as la chance d'avoir une pâtisserie vegan prés de chez toi, et l'offrir comme cadeau à la personne concernée. Là encore inutile de préciser qu'il sera vegan, car tu sais qu'il sera délicieux. Et tu pourras en manger une part !!!.


Quoi manger aux fêtes de Noël ?

Comme pour toutes invitations autour de la nourriture, je te conseille de communiquer avant l'événement avec les personnes qui t'invitent pour t'assurer qu'ils soient au courant de ton changement d'alimentation. Ainsi tu ne sortiras pas de table le ventre vide, et tu éviteras aux autres de se sentir "gênés" pour toi ou te faire des remarques. 

Pourquoi ne pas aller voir la personne qui reçoit à l'avance et lui dire "Je veux vraiment passer les fêtes de Noël avec vous, mais j'ai changé d'alimentation et je ne veux pas te donner de travail supplémentaire. Alors que penserais tu si j'apportais quelque chose que tout le monde puisse manger en plus que ce que tu prépareras ? Apporte de bons petits plats vegan à partager, c'est un super moyen de promouvoir le véganisme.




Vivre avec un non-vegan

Peut être vis tu avec un(e) gros(se) mangeur (mangeuse) de viande, ou quelqu'un qui n'a aucunes motivations pour changer ses habitudes alimentaires, et ne t'encourage pas non plus dans ton changement d'alimentation. Si c'est le cas ne perds pas espoir ! Là encore la communication, la patience,  et ton propre comportement peuvent jouer en ta faveur.

Prends des initiatives en  cuisine

Continue de cuisiner les plats que tu avais l'habitude de faire auparavant mais en leur apportant des changements petit à petit. Comme par exemple remplacer le bouillon de bœuf par du bouillon de légumes, ou utiliser du lait et de la crème végétale en remplacement des produits laitiers. 
Il va te falloir prendre des initiatives en cuisine. Si tu n'est pas grand(e) cuisinièr(e) pourquoi ne pas faire un effort et tenter des recettes simples qu'il pourra apprécier ? Tu peux faire un curry, une soupe, un plat de pâte ou un ragoût, et laisser à la personne le choix d'ajouter un morceau de viande ou du fromage râpé si elle le souhaite. Tu peux aussi cuisiner une pizza ou des lasagnes et ne mettre du fromage seulement sur la moitié, et tout le monde sera content. Un dîner romantique à la lumières des bougies pourrait peut être te permettre de marquer des points, non ? 

                                                    Fais le participer

Partager sa vie avec quelqu'un qui n'a pas les mêmes valeurs éthiques que soit est parfois difficile, mais n'est pas nécessairement un facteur de rupture. La plupart des problèmes dans une relation sont la conséquence d'une mauvaise communication, alors si son soutien est important plus que tout pour toi pour la réussite de ta transition vers le véganisme,  pourquoi ne pas lui dire clairement ? Mais soit patient avec le résultat, car le changement prend du temps. Pourquoi ne pas proposer à la personne qui vit avec toi de commencer par instaurer un dîner vegan, car réduire sa consommation de viande est déjà un bon début non ? 
Sois patient(e)

Explique lui les raisons qui motivent ton choix, sois ouvert à la discussion et accepte d'entendre sa propre opinion. Il se peut que tu sois confus ou éprouve un sentiment de colère de voir que les choses de changent pas de son côté au vu des efforts que tu fais pour lui "faire ouvrir les yeux".  Mais tu dois comprendre que ce n'est pas parce que tu as eu l'envie de devenir vegan, que la personne qui vis avec toi voudra en faire autant, et ce peut importe tes motivations. Chaque individu est différent, doit suivre son propre chemin et évoluer à son rythme. Ne culpabilise pas ou ne sois pas en déçu(e) s'il commande un burger au restaurant, ou ne rentre pas dans le conflit dans l'espoir de le faire changer d'avis. Cela ne risque de creuser encore plus le fossé.

Bonne nouvelle !!!
Tu l'auras compris en lisant cette article, à moins de devenir ce fameux stéréotype vegan dont les omnivores se moquent : seul, sans amis, détestant toutes personnes qui mangent de la viande ou déballant son discourt à la moindre occasion, il y a peut de chances que tu souffres socialement.  

En restant tel que tu l’étais avant de devenir vegan, mais désormais plus conscient et compatissant, tu prouveras aux autres que leurs préjugés sont faux. Qu'au contraire les vegans sont des gens normaux et intéressants, et c'est le meilleure moyen de prêcher en faveur du véganisme !

Facebook